Le site de l'Espace Culturel Leclerc & Galerie d'art de Gap

Exposition de Didier SAMSON



Exposition de peintures de Didier SAMSON du 8 aout au 2 septembre 2017 - Entrée libre à l'étage du centre culturel Leclerc à Gap ( 05 )



La montagne apparaît dans sa pureté originelle. Elle est à l’état brut, dépouillée, primitive, sans artifices et sans présence humaine. Seuls les éléments fondamentaux de sa géologie la roche, la glace et la neige y sont présents. Ces éléments représentent l’immortalité et l’infini des choses. Il faut cependant y ajouter un élément moins palpable, l’atmosphère pris au sens climatique mais également au sens ambiance générale du milieu.

C’est une montagne idéalisée, un endroit où l’homme est simplement toléré. Didier SAMSON s’efforce de faire rejaillir la puissance et la beauté de ces cimes, les forces qui ont contribuées à leurs surgissements, le respect fait d’humilité et d’admiration qu’elles engendrent mais également la crainte qu’elles inspirent parfois.

Ses compositions sont très souvent en plan resserrées, premier-plan et arrière-plan sont absents. On ne distingue jamais la base de la montagne pour se concentrer vers le point culminant, l’aboutissement, l’endroit ou seul l’esprit peut encore monter.
Le peintre puis le spectateur se retrouve alpiniste, il est sur la pente vertigineuse au milieu de la glace ou des rochers, il fait à nouveau corps avec la montagne. Plus rien d’autre n’existe que la Montagne et l’Homme qui doit y trouver sa voie qu’elle soit physique ou spirituelle.

 

Toile de Didier SAMSON - 52
  • Toile de Didier SAMSON - 52
  • Toile de Didier SAMSON - 59
  • Toile de Didier SAMSON - 63
  • Toile de Didier SAMSON - 73
  • Toile de Didier SAMSON - 76


Didier SAMSON recherche avant tout une image énergique et épurée, alliant la sobriété à l’esthétisme dans la composition, les formes les couleurs. Cette approche de la simplicité et du dépouillement dans sa peinture s’est effectué progressivement, et comme le montagnard économise ses forces avec pour seul but le sommet, il concentre ses efforts vers l’obtention de l’image recherchée. L'artiste pense qu’une profusion de couleurs peut entrainer une certaine dissipation et éparpillement du regard sur la toile. L’utilisation d'une gamme de couleur restreinte parfois presque monochrome, et tout particulièrement dans les tonalités de bleu qui permettent une meilleure concentration et lecture du tableau et doivent amener l’observateur à une réflexion plus profonde, à la contemplation, à la méditation.

Didier SAMSON ne peint pas des montagnes, il peins une certaine idée de la montagne entre réalité et allégorie, comme une opportunité au rêve et à l’évasion.


 

C’est un hymne à la verticalité et à l’élévation. En effet, ces deux notions font le lien entre la terre et les cieux et symbolise donc l’élévation spirituelle. Les verticales dans mes tableaux qu’elles sortent de la terre ou de la mer sont autant de tentatives de s’extraire de la pesanteur et de l’aspiration de l’esprit à trouver sa dimension céleste. Le regard toujours orienté vers le haut entraine inéluctablement à la transcendance de l’esprit sur la matière.

Le parallèle est étroit entre la conquête du sommet sous un aspect sportif ou aventureux et la recherche de sa propre élévation morale, spirituelle, intellectuelle. Le cheminement qui mène vers le sommet qu’il soit physique, philosophique ou artistique s’apparente à une quête d’identité et d’absolu.


 

10 Août 2017 - écrit par Denis Richard - Lu 233 fois



              




L'exposition du mois : Didier SAMSON



L M M J V S D
  1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30 31      



Suivez-nous
Rss
Mobile
Facebook

Facebook

Partager ce site
Réalisation du site : Agence Sonart